vendredi 21 novembre 2008

Collecte de mots avant le café littéraire



Vincent Cuvellier a dit:
salut tout le monde.... alors comme ça, vous allez au café, à votre age? bon, littéraire, d'accord...
on pourra causer, alors, et même dire des gros mots, parce que moi, j'en écris, et en plus j'arrête pas d'en dire! d'ailleurs, j'ai une question à vous poser, vous pouvez commencer à réfléchir dessus:
"les gros mots, pourquoi ça existe? pourquoi on a pas assez juste avec les autres mots, les mots normaux? pourquoi un mot devient un jour un gros mot?"
Méditez, les enfants, les gosses, les gamins, les mioches, les marmots, les gônes, les minots, les Ti-Zef, les ketjes, en un mot: les mômes.

Les CM2 ont pris le stylo et le clavier pour répondre à Vincent Cuvellier:


A quoi servent les gros mots ?

A être méchant –quand on est énervé- ça part tout seul… Mais j’essaie de faire attention !
C’est le contraire des mots gentils. Ils se retiennent plus facilement que les beaux mots.
Plus on en dira, plus ils deviendront des mots ordinaires. C’est pas avec des gros mots qu’on va régler les problèmes.
Qui a inventé les gros mots ? « les adultes ». S’ils n’en disaient pas, on ne les connaîtrait pas !

Les mots rigolos : ouistiti, patapouf, zozo, cacahuète, cacatoès, zigoto, zinzin, foufou, boudin.
Les mots gentils : bonjour, câlinou, merci, bisou, charmant, chou, lapinou, p’tit bout, chaton, mimi, p’tit loup, ange, choupinet, amour, bébé, chéri, cœur.
Les mots méchants : vilain, méchant, affreux.
Les mots tristes : mort, accident, suicide, abandonné, cerceuil, pauvre, cimetière, chagrin, pleur, oubli, seul.
Les gros mots (à ne pas dire) : vachement = très ; co..ard = idiot ; m…de = mince ; ta g…le = tais-toi ; c’est ch…t = c’est énervant ; p..n = zut alors.
Les gros mots sont interdits à l’école !!

2 commentaires:

EmmaBovary a dit…

J'adore la logique des enfants face aux mots!

Sylvette Heurtel a dit…

Gros ou pas , l'essentiel c'est que les mots sachent nous parler !