mercredi 20 février 2008

Pour parler de la différence: deux albums dissemblables

Pibi, mon étrage ami, de Jin-heon Song (Le Sorbier).
L'auteur , coréen, nous emmène au pays laiteux de ses souvenirs d'enfance. Il évoque sa découverte d'un petit garçon différent au bord d'une forêt, leur muet partage , leur périple sans peur dans les hautes herbes et sous les arbres. L'expérience de l'étrangeté, de la solitude à deux , puis du choix de rallier le groupe, laissant de côté celui dont on se moque. L'accélération du temps fait le reste, jusqu'à l'abandon. Mais pas jusqu'à l'oubli puisque cet album nous permet de rencontrer Pibi , à notre tour.
Le crayon léger , fin et précis, fait mouche. On sort touché de cette lecture, de cet univers épuré , de ce texte sans fioriture ni facilité.Les intégrations d'enfants handicapés dans toutes les écoles sont désormais une réalité, cet album nous rappelle qu'au-delà des dispositifs, des équipes de suivi et des approches pluridisciplinaires, il s'agit de rencontres entre des êtres humains qui en garderont peut-être le souvenir d'une altérité entr'aperçue. Comme un continent inconnu dont l'existence enrichit la nôtre.


L'enfant silence, de Cécile Roumignière et Benjamin Lacombe (Seuil jeunesse) traite de l'enfermement intérieur. Lorsque la parole est absente, quand la métaphore protège de la réalité. Une petite fille dont "le silence inquiète la maîtresse" et dont les mots se cognent aux murs du secret. Enfermée dans une cage invisible, elle ne peut que regarder fixement "la dame" qui tente de l'aider à en sortir. Jusqu'au moment , qu'on n'attendait plus, où celle-ci trouve le mot et le geste qui ouvrent la porte. Alors "les larmes de l'enfant silence emportent les lettres (...)ouvrent toutes les portes à secrets et délivrent son histoire". Les lettres reforment les mots et la parole délivre la petite fille. Atmosphère pourpre des illustrations de Benjamin Lacombe , dont on a du mal à détacher le regard, pour une histoire grave où le pire est suggéré , mais qui finit sur un sourire et un espoir. A ne pas manquer...peut-être à signaler aux collègues des réseaux d'aide.

2 commentaires:

joce a dit…

A écouter le début de "L'enfant silence", avec la voix de Cécile Roumiguière : http://www.cecileroumiguiere.com/

Sylvette Heurtel a dit…

Merci Joce, le lien ne semble pas valide ...