mardi 7 décembre 2010

Contes de la tradition en maternelle


Les enfants découvrent souvent les contes traditionnels à travers les parodies et les citations, on suppose alors qu'ils connaissent le texte d'origine. Ce n'est pas souvent le cas, et si la maternelle ne s'en occupe pas, ils risquent d'arriver à l'école élémentaire sans les bases de notre culture commune.

Le conte authentique leur donne l’occasion d’entendre les temps du passé, spécialement le passé simple. Il propose des formes de langue anciennes et désuètes qui permettent aux élèves parler différemment le temps d'une histoire. Il est marqué d’invraisemblances de toutes sortes que l’on apprend à accepter de manière conventionnelle, une entrée dans la littérature. Forme déclinée du mythe, dont il s’inspire, il peut illustrer toutes les situations de la vie réelle.

Le conte doit d'abord être dit, il vient de la tradition orale. Même si de jeunes élèves peuvent avoir besoin d’illustrations pour « entrer » dans l’histoire, le premier vecteur des mythes et des contes fut la voix,il faut oser proposer des versions orales, non appuyées sur des illustrations.
La force des mots explose sans l’appui des images, les enseignants qui se lancent relatent d’abord leur réticence (le recours à l’illustration rassure, il focalise les regards des élèves), puis leur satisfaction devant la qualité de l’écoute obtenue. Dans la collection mini Syros Paroles de conteurs dont c’est la thématique, Le grain de riz est une très bonne référence pour l’accès au texte lu. On peut commencer par s’organiser avec de petits groupes …(La soupe au caillou d’Anais Vaugelade est une autre version de ce conte)



-L’album pop up « le loup et les 7 chevreaux » des frères Grimm, adapté par B. Heitz chez Seuil : des illustrations modernes sur un texte traditionnel.

-Les Contes du tapis chez Seuil jeunesse présentent de larges illustrations pleine page et un texte à lire sur le rabat comme un kamishibaï



-Les petits cailloux (Nathan), petit format pour une collection qui restitue le texte d'origine et propose des illustrations aidant à la compréhension.

-Un recueil de contes de Perrault dans leur version d'origine, chez De la Martinière Jeunesse propose huit contes suivis de leurs Moralités, avec des illustrations épatantes de Corinne Chalmeau, Fabienne Tesseydre, Lionel le Néouanic, Jérôme Ruillier, Florence Pinel, Stéphan Laplanche, Florence Langlois et Emmanuelle Houdart.



A la maternelle, on n'hésitera pas à parler, toucher, écrire autour du conte. Des boîtes contenant des objets évocateurs, des cartes, des carnets de lecteurs permettront au élèves d matérialiser et de reformuler les contes. Ils peuvent aider à la compréhension.

Certains jeux de cartes (comme le Makili de chez Djeco)proposent des personnages et des éléments des contes qui permettront de réinventer de nouvelles histoires ...


PROGRAMMER LES CONTES

Tous les contes ne conviennent pas à tous les âges, voici comment les enseignantes de St Brice en Coglès se sont organisées:

Petite Section : contes à la structure narrative simple (contes en randonnée), aux personnages bien identifiés. Prudence sur les fins « angoissantes ».
Exemples de contes :
• Boucle d’Or et les 3 ours
• Poule Rousse
• La petite poule rousse
• Les 3 petits cochons
• Le petit bonhomme de pain d’épice et autres Roule galette



Moyenne Section
: reprise des contes de PS (rôle de la répétition et de l’apprentissage « spiralaire ») + évolution vers des contes plus étoffés, avec la rencontre de personnages archétypaux de type « princesse, fée… »
Exemples de contes :
• Le petit chaperon rouge (si plusieurs versions, commencer par la moins angoissante / la plus figurative …)
• Le loup et les 7 chevreaux
• Pierre et le loup
• Cendrillon, la Belle au bois dormant (plus difficile), La princesse au petit pois, Blanche-Neige (entre MS et GS)…

Grande Section : reprise des contes précédents + évolution vers des récits à la trame narrative plus complexe, avec la découverte d’univers moins sécurisants (personnages de l’ogre, de la sorcière…).

• Jacques et le haricot magique
• Le Petit Poucet
• Hansel et Gretel
• Raiponce
• Un conte africain : Rafara …. (mais aussi Tom Pouce…)

Une fois constituée cette base culturelle, les albums parodiques et humoristiques de Philippe Corentin, Geoffroy de Pennart, Mario Ramos (...) seront d'autant plus appréciés qu'ils réfèreront à des histoires partagées ...

video

Aucun commentaire: