mardi 2 novembre 2010

Réfléchir et s'émouvoir




La dernière année, ou pourquoi et comment le Père Noël décida d'arrêter et pourquoi il ne recommença jamais, de Thierry Lenain illustré par Benoît Morel. Une histoire de Père Noël, mais là c'est le commencement de la fin, une version de la vraie vie du vrai Père Noël proposée aux enfants.On rencontre un PN désabusé, en fin de carrière, confronté à des usurpateurs d'identité et à l'aspect éminemment commercial des fêtes de fin d'année. On se sent partir vers une biographie dépressive du bonhomme rouge...et puis non, l'auteur fait une autre proposition. La suite questionne et émeut. Le livre de petit format est blanc cassé, rouge et noir, le papier de qualité, les illustrations émouvantes et justes (on peut dire cela? Tant pis, je le dis, elles sont en adéquation avec l'écriture, je les trouve justes et belles). A lire avec les enfants qui ont fini d'y croire (cycle2), à donner aux cycle 3...Un très bon support de débat et apparemment une collection qui invite à penser chez Oskar: "Trimestre, chaque année 4 titres, 4 auteurs, 4 illustrateurs, 4 coups de coeur pour s'émouvoir" Affaire à suivre...



Toujours pour les cycles 2 et 3, Le livre des Croc, crunch, slurp! de Charles et Maureen Clark, illustré par Sue Shields. 'Gallimard jeunesse) On avait déjà testé en classe Le livre des Gloup et autres onomatopées , des mêmes auteurs. En plus du caractère gagesque et des pop up très inventifs, on avait repéré une entrée vraiment pédagogique pour présenter la digestion en classe. Celui-ci s'attache à l'aspect diététique et à l'origine des aliments, ce qui n'est pas inintéressant aujourd'hui où les familles se fournissent essentiellement au supermarché.Les courts segments de lecture sur des rabats ou des pochettes peuvent convenir à certains élèves, un bon complément au manuel de sciences.



Pour les maternelles, un nouveau conte du tapis, ces grands albums cartonnés où le texte est écrit sur le dernier rabat(Seuil). Les musiciens de la ville de Brême,des frères Grimm, illustré par Bruno Heitz (gravures sur bois et très jolis bleus). Le format est propice aux regroupements, un peu à la façon des kamishibaïs.



Pour les Maternelles toujours, Mes animaux du Monde de Clémentine Sourdais (Le Sorbier).Un format carré qu'on développe sur trois côtés pour découvrir une série de biotopes imagés, d'animaux souriants dans des gammes de couleurs ravissantes.A regarder en petit groupe sur une table pour apprendre à nommer les animaux.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Hello, you site is very funny he told me to cheer up .. Merry Christmas.

Anonyme a dit…

In it something is. Clearly, many thanks for the information.

Sylvette Heurtel a dit…

You're welcome